Home Boot Bemanning Project Fotoalbum Logboek Kortom Contact Links Franšais English

 

en francais Retour à l' Aperçu général, cliquez ici.

 

L'équipage

texte original en néerlandais, 2007.07.07

 

Kaat.

Pour Kaat bouger a toujours été important. Le sport c'est bouger: en tant que joueuse de volley-ball en division provinciale il y a trente ans, en tant qu'étudiante en Sciences du sport et de l'éducation physique à l' Université de Gand, et ensuite, en tant que professeur aux Athénées Royaux à Bruges; bouger encore, en pratiquant le windsurfing et la voile - sur dériveur - mais aussi et toujours en tant que ... lectrice passionnée qui se meut à travers de multiples vies et mondes - au minimum un livre par semaine en tant que régime intellectuel !

Bouger c'est voyager, aussi! Avec Eric elle prend un des premiers jours de ce mois de juillet 1976, la route qui les mène au Kurdistan turc, sur la frontière syrienne, et au lac de Van. Avec un couple ami, deux voitures et le chien Balthazar ils parcourent en 52 jours près de 15.000 km.

Dès lors voyager ensemble devient vivre ensemble.

 

 

Eric

Avant de rencontrer Kaat, Eric était probablement tout à l'opposé. Etudes de Philologie romane - linguistique et littérature, beaucoup d'histoire et de latin -. Premiers choix politiques, d'abord incertains - en tant que président du cercle des étudiants de "Romane" - face à des évolutions politiques qui se dessinaient à l'horizon inquiétant ... Lorsqu'il rencontre Kaat il se met, avec ferveur, à pratiquer le jogging. Ainsi bouger devient - pour lui aussi - une nécessité. Après quelques années, il se sent trop à l'étroit dans l'enseignement. Dans la présidence de la section locale du syndicat des enseignants son intérêt politico-social trouve une certaine satisfaction, mais il ne trouve celle-ci pleinement qu'en 1980 en tant que chargé de mission et coordinateur général auprès de la Commission de l'enseignement communal et provincial neutre (CONO). En Belgique et particulièrement dans cette Flandre politiquement et philosophiquement cloisonnée de profondes mutations s'annoncent de façon de plus en plus pressante. Suite à un incident sur une divergence politique, il décide en 1991 de se retirer et de reprendre sa charge dans l'enseignement, à l'Athénée de la Ville de Gand.

Après quelques expériences de voile avec des amis, propriétaires de voilier, à la fin des années soixante-dix, Kaat et Eric avaient compris que la voile sur un bateau qui leur appartiendrait, ne faisait pas partie de leurs possibilités: tant cet Ecume de Mer que ce Spirit 28 semblaient hors de portée! Mais lorsqu'une quinzaine d'années plus tard, ils inscrivent leur fils à un stage de voile sur Optimiste à Nieuport, l'idée de suivre eux-mêmes un stage sur Caravelle les séduit ... on ne sait jamais: les îles grecques sont entourées ... d'eau! L'aventure de la voile commence: pendant deux années ils naviguent sur l'étang du Ster à Sint-Niklaas (alors base Bloso ), sur le Veerse meer sur BM, sur l' IJsselmeer sur un Sun Odyssee 42, ils font du charter en Grèce, jettent l'ancre dans le Golfe de Volos, où, avec leur Zodiac et les planches à voile, ils passent les longues vacances d'été. Dhiavlos Trikeri, Agia Kiriaki, Vathoudi, Alatas, Milina, Petraki, Horto, et Zasteni ....

En juin 1994 ils passent les examens dans les imposantes salles de l'Ecole navale supérieure à Anvers, qui offrent une magnifique vue sur le fleuve, et obtiennent le brevet de Yachtman.

Kaat et Eric a Nieuport, VVW

 

Et en octobre de cette même année ... ils acquièrent NEHALINNIA ... ce bateau qu'ils rêvent de barrer un jour dans le golfe de Volos! ( Album photos: Ce qui a précédé )

Mais ce sera d'abord sur la côte sud de l'Angleterre et en Zélande qu'ils passeront leurs vacances...

Et il feront des centaines de ronds devant Nieuport!.

Ensuite ils se risquent dans les eaux françaises: la baie de la Seine - Deauville, Dives, Ouistreham, Courseulles, et Saint-Vaast-la-Hougue.

Puis ils verront Cherbourg, le Raz Blanchard, et Aurigny, dans un brouillard des plus épais - et à l'éclaircie ils y redécouvriront les années cinquante ...

L'année suivante ils gagneront Guernesey, et le nord de la Bretagne, il goûteront le charme de Lézardrieux et de la rivière du Trieux, de l'Ile à Bois et de Bréhat , la perle du voyage, ils séjourneront à Saint-Quai-Portieux - qu'ils ont déjà visité en voiture à chaque fois que leur fils suivait les stages des Glénans à Paimpol ou à Concarneau.


Jersey et les belles ballades par les cliffpaths, le mouillage de nuit à Sark, à Dixcart Bay. L'année suivante ils mettent à nouveau cap sur le " Raz Blanchard et ses eaux bouillonnantes", les " overfalls, races and tide rips " - " nous faisons 12nds sur le fond et plus encore "-, ils reviennent à Guernesey: non sans être un peu fiers: - "Oh, kleine boot hoor, zo ver ; - Ja, leuk zeg; - Niks voor mij - des Hollandais [ trad. Oh, le petit bateau, si loin -Oui, c'est marrant; - Non, merci, pas pour moi ] Mais il y a aussi aussi le regard aimable, encourageant en non-dénué d'une approbation certaine, de cet Anglais peu loquace; l'indifférence hautaine d'un Français ( trop ) fier propriétaire de ce nouveau - trop grand - voilier ( de très grande série ) et non moins fier de sa belle et charmante mais très jeune épouse ...

"Nous y voilà ... à nouveau et encore!".

Cette magnifique côte sud. Ils l'explorent avec assiduité, Pointe de Corbière, Petit Bot, Fermains Bay...

Puis au large d'Antifer, sur la route du retour, ce dauphin qui, longtemps, joue dans la vague d'étrave ...

Mais la mer Méditerranée, les cigales, Horto et Zasteni ...

Un désir qui se fait lancinant, le temps qui passe, vieillir, partir, y aller ... sans plus attendre? Encore un an à attendre? Non, encore trois. Encore deux.

"Encore un an."

Abréger cette attente? Comment? "Non, pas possible!"

Juin 2007. La Flandre vire à droite. "Flamands progressistes convaincus, nous nous sentons de moins en moins bien ici!"

 

Leur port d'attache aussi a changé. En treize ans pontons et catways ont été rajoutés. Des bateaux toujours plus grands ont imposé des solutions de plus en plus "créatives" pour aménager l'espace dont le club dispose. Ils ont l'impression que le port de plaisance devient de plus en plus un parking à bateaux. Le style aussi a changé: l'organisation d'événements plus commerciaux et fortement sponsorisés a modifié l'ambiance, les évolutions sociales et économiques font valoir leur influence, ici aussi. Paraître avant d'être. Inévitable? Sur leur ponton, de nombreuses aller et venues: des amis sont partis à la recherche de nouveaux horizons, les places ainsi libérées ont été prises par des propriétaires de bateau qui séjournent de moins en moins à bord - quelques ballades devant Nieuport, et puis retour à la maison ou à l'appartement-deuxième-résidence à terre. Moins de "vie de voileux" autour d'eux. Les récits de navigation ou d'expériences vécues pendant les vacances en bateau deviennent plus rares. la vie sur le ponton se banalise, devient moins intéressante, moins passionnante, moins charmante, plus impersonnelle tout en devenant - paradoxe de cette société spectacle et médiatisée - ... plus " petit village " - quelques exceptions mises à part!

Rien ne semble plus les retenir.

"Nous partons, maintenant, sans plus attendre."

Après treize ans d'attente le voyage commence, ce 7 juillet 2007.

[ texte original en néerlandais, 2007.07.07 ]

Dans Album-photos-Fotoalbum nous avons rassemblé un large choix de souvenirs de nos navigations de 1995 à 2006.

 

en francais Retour à l' Aperçu général, cliquez ici.

Top

Updated 26-feb-15
   
webmaster Q-Webbels